L’HISTOIRE

Château Beaumont est au premier rang des crus bourgeois du Médoc.

Découpé entre l’Océan Atlantique et l’estuaire de la Gironde, le Médoc, « pays du milieu » selon l’étymologie abrite les terres de Beaumont qui n’étaient au XVIIIe siècle que landes, bruyères, prés et friches, propriétés du Duc de Duras, Maréchal de France et membre de l’Académie Française.

Défriché dès 1772, le domaine devient propriété d’Henri Labarthe qui l’assainit et le prépare ainsi à la culture de la vigne. C’est en 1824 que naît le vignoble de Beaumont avec son nouveau propriétaire Monsieur Bonnin.

De 1830 à 1847, la Maison de Beaumont appartient au Marquis d’Aligre, l’une des plus grandes fortunes de France, qui tripla la superficie du vignoble. En 1849, le domaine passe aux mains des frères Bonnin qui firent construire en 1854 le château Beaumont dans un style renaissance dit à la Mansart.

En 1860, le Comte de Gennes, grand-oncle de Pierre-Gilles de Gennes, Prix Nobel de Physique en 1991, acquiert la propriété qu’il vendra en 1872 à Jean-Victor Herran, ministre du Honduras. L’industriel parisien Joseph Germain lui succède en 1890 pour hisser les vins du château Beaumont au 1er rang des Crus Bourgeois du Médoc. On lui doit la construction du cuvier en 1894.

De 1925 à 1986 se succèdent à la tête du domaine la Société milanaise Della Grazia et Cie, le lieutenant-colonel de Caracas Ignacio Andrade, l’ancien sénateur du Venezuela Dionisio Ramon Bolivar Carvajal puis le viticulteur Bernard Soulas qui reconstitue entièrement le vignoble et restaure le château.

En 1986, le Château Beaumont entame sa 12° vie avec l’arrivée du groupe GMF qui s’associe au groupe japonais Suntory pour créer la Société Grands Millésimes de France, également propriétaire du Château Beychevelle et de la société de négoce bordelaise Barrière Frères.

Aujourd’hui, le capital de Grands Millésimes de France est détenu par les Groupes Suntory et Castel.

LE VIGNOBLE

château Beaumont au 1er rang des Crus Bourgeois du Médoc.

Implanté sur la rive gauche de la Gironde, entre les communes de Margaux et de Saint-Julien, le Château Beaumont puise sa finesse et sa délicatesse dans les graves profondes des meilleurs sols du Haut-Médoc.

Le Château Beaumont a fait le choix d’une production viticole raisonnée selon le cahier des charges Terra Vitis ® visant à produire un raisin de qualité dans le plus grand respect de l’environnement.

Superficie :
113 ha d’un seul tenant

Géologie :
Croupe de graves sableuses günziennes

Age moyen du vignoble :
20 ans

Densité de plantation :
6600 et 7000 pieds/hectares

Encépagement :
53 % cabernet sauvignon, 42% merlot, 5% petit verdot

Elevage :
12 à 14 mois en barriques renouvelées par tiers tous les ans

Production moyenne annuelle :
600 000 et 700 000 bouteilles

Directeur technique :
Anthony Yaigre

Oenologue conseil :
Éric Boissenot

Maître de chai :
Anthony Yaigre

Chef de culture :
Jean-Charles Nabera Sartoulet